Skip to content
Neurodezign > Tdah

Comment savoir si on est TDAH ou bipolaire

Contenu

Symptômes et caractéristiques

Comment se manifestent le TDAH et le trouble bipolaire ?

Le TDAH se caractérise principalement par une difficulté à maintenir l’attention, une hyperactivité excessive et une impulsivité marquée. Ces symptômes apparaissent souvent dès l’enfance et peuvent se poursuivre à l’âge adulte. Les individus atteints de TDAH peuvent avoir du mal à terminer des tâches, à rester organisés et à suivre des instructions. L’hyperactivité peut se manifester par une agitation constante, tandis que l’impulsivité peut entraîner des décisions hâtives sans considération des conséquences.

Le trouble bipolaire, quant à lui, se caractérise par des changements extrêmes de l’humeur, allant de périodes de dépression profonde à des épisodes de manie ou d’hypomanie. Pendant les phases dépressives, une personne peut éprouver une tristesse intense, un manque d’énergie, une perte d’intérêt pour les activités habituelles, et des troubles du sommeil. Les épisodes maniaques ou hypomaniaques se caractérisent par une énergie accrue, une euphorie, une irritabilité, des pensées accélérées et un comportement à risque.

Explorez notre expertise sur le TDAH

Fluctuations de l’humeur : TDAH vs Trouble bipolaire

Les fluctuations de l’humeur sont présentes dans les deux troubles, mais elles diffèrent considérablement dans leur nature et leur durée. Dans le TDAH, les changements d’humeur peuvent être rapides et fréquents, souvent en réponse à des événements environnementaux. Ces fluctuations sont généralement de courte durée et moins intenses que celles observées dans le trouble bipolaire.

En revanche, le trouble bipolaire se caractérise par des cycles d’humeur plus longs et plus sévères. Les périodes de manie ou de dépression peuvent durer plusieurs semaines ou même des mois, avec un retour à un état d’humeur normal entre les épisodes. Ces changements d’humeur sont moins influencés par les circonstances extérieures et plus par des facteurs internes.

La compréhension des symptômes et des caractéristiques spécifiques du TDAH et du trouble bipolaire est important pour leur diagnostic et leur traitement. Malgré certaines similitudes, les distinctions claires entre les deux peuvent aider les individus et les professionnels de la santé à adopter les meilleures stratégies de gestion pour chaque trouble.

Diagnostic et confusion courante

Pourquoi le TDAH et le trouble bipolaire sont-ils souvent confondus ?

Les deux troubles partagent des symptômes tels que l’impulsivité, l’agitation et des difficultés à se concentrer, ce qui peut mener à une confusion diagnostique. Voici quelques similitudes symptomatiques :

  • Impulsivité et prise de décision hâtive : Les personnes souffrant de TDAH ou de trouble bipolaire peuvent agir de manière impulsive, sans considération pour les conséquences.
  • Difficultés de concentration : Tant dans le TDAH que dans le trouble bipolaire, les individus peuvent avoir du mal à se concentrer sur des tâches spécifiques.
  • Variations d’humeur : Bien que les causes et la durée des fluctuations d’humeur diffèrent, les deux troubles présentent des changements d’humeur qui peuvent être mal interprétés.

Ces chevauchements peuvent rendre le diagnostic initial difficile, surtout si les symptômes sont observés isolément sans tenir compte de leur contexte global.

Comment sont diagnostiqués le TDAH et le trouble bipolaire ?

Le diagnostic du TDAH et du trouble bipolaire implique une évaluation complète qui prend en compte l’historique médical, les symptômes, et parfois, des évaluations psychologiques. Voici un aperçu du processus de diagnostic pour chaque trouble :

Diagnostic du TDAH :

  • Évaluation des symptômes : Utilisation de critères spécifiques, souvent basés sur le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux), pour évaluer la présence de symptômes de TDAH.
  • Histoire de l’individu : Examen des rapports scolaires et des commentaires des parents pour identifier les signes précoces de TDAH.
  • Évaluations supplémentaires : Tests psychologiques pour exclure d’autres troubles et évaluer le niveau de fonctionnement.

Diagnostic du trouble bipolaire :

  • Évaluation des épisodes de l’humeur : Identification des épisodes maniaques, hypomaniaques et dépressifs en utilisant les critères du DSM-V.
  • Chronologie des symptômes : Évaluation de la durée et de la sévérité des fluctuations d’humeur pour distinguer le trouble bipolaire d’autres troubles de l’humeur.
  • Examen médical : Exclusion des causes médicales ou des effets secondaires des médicaments pouvant mimer les symptômes du trouble bipolaire.

La clé pour distinguer ces troubles réside dans une évaluation détaillée menée par des professionnels de santé, qui prend en compte l’ensemble des antécédents médicaux, des symptômes observés, et des facteurs contextuels. Cette approche globale permet de faire la différence entre le TDAH et le trouble bipolaire, garantissant ainsi un diagnostic précis et un traitement adapté.

Traitement et gestion

Quelles sont les options de traitement ?

Pour le TDAH :

  • Médicaments stimulants : Les plus couramment utilisés pour traiter le TDAH, ils aident à améliorer la concentration et à réduire l’hyperactivité et l’impulsivité.
  • Médicaments non stimulants : Pour ceux qui ne tolèrent pas ou ne répondent pas aux stimulants, certains médicaments non stimulants peuvent être prescrits.
  • Thérapies comportementales : Techniques de gestion du temps, d’organisation et de planification peuvent être utiles. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est également une option pour aider à gérer les comportements problématiques.
  • Soutien éducatif : Adaptations scolaires et soutien éducatif pour les enfants et adolescents atteints de TDAH. 
  • Neurofeedback : Utilisé comme complément de traitement ou comme seul traitement, le neurofeedback peut aider à réguler l’activité cérébrale et améliorer les symptômes du TDAH.

Pour le trouble bipolaire :

  • Stabilisateurs de l’humeur : Ces médicaments aident à équilibrer les fluctuations de l’humeur et sont souvent la pierre angulaire du traitement du trouble bipolaire.
  • Antipsychotiques : Peuvent être utilisés pendant les épisodes maniaques ou pour aider à stabiliser l’humeur.
  • Antidépresseurs : Parfois prescrits en combinaison avec des stabilisateurs de l’humeur pour traiter les épisodes dépressifs, avec prudence pour éviter de déclencher une manie.
  • Thérapie : La TCC, la thérapie interpersonnelle et sociale du rythme (TISR), et d’autres formes de thérapie peuvent être bénéfiques pour gérer les symptômes et les déclencheurs.

Vivre avec le TDAH ou le trouble bipolaire

Pour le TDAH :

  • Organisation et planification : Utilisez des outils et des applications pour rester organisé. Les listes de tâches, les calendriers et les alarmes peuvent être d’une grande aide.
  • Exercice régulier : L’activité physique peut aider à réduire l’hyperactivité et à améliorer la concentration.
  • Routine stable : Une routine quotidienne prévisible peut aider à gérer l’impulsivité et à maintenir la structure.

Pour le trouble bipolaire :

  • Surveillez les signes avant-coureurs : Apprenez à reconnaître les signes précoces d’un changement d’humeur pour intervenir rapidement.
  • Stabilité du sommeil : Maintenez un horaire de sommeil régulier pour aider à stabiliser l’humeur.
  • Réseau de soutien : Entourez-vous de personnes compréhensives, y compris des professionnels de la santé, des amis et de la famille.

Pour le TDAH et les interrogations sur un possible trouble bipolaire, Neurodezign vous apporte son expertise. Dès 6 ans, nous proposons un accompagnement personnalisé pour identifier et gérer le TDAH, tout en évaluant les symptômes qui pourraient suggérer un trouble bipolaire.

Contactez-nous pour un soutien spécialisé.

Picture of Dre Johanne Lévesque Neuropsychologue
Dre Johanne Lévesque Neuropsychologue

Obtenez une consultation rapide pour votre enfant.